BRICOLEZ !

Quelques trucs et astuces à l’usage des personnes seules et malhabiles.

Tous les petits problèmes de l’existence ont leur solution, n’en faites donc pas tout un monde !

Et pourquoi, seule une main experte, saurait-elle les résoudre ?

Ce n’est pas votre affaire, dites-vous, vous n’en êtes pas capable… mais, même si vous comptez habituellement sur votre moitié, dont l’absence momentanée ou définitive, vous cause quelque désarroi, ne soyez pas, à l’égard des « choses du bricolage », un usager si lointain que la moindre réparation doive se hisser au rang de cataclysme.

Un tableau à accrocher, une étagère à installer, du papier à poser… au lieu d’un problème ce ne doit plus être pour vous qu’une sinécure et peut-être même un plaisir…

Découvrez comment, seul(e), sans connaissance particulière et avec un minimum d’outillage, vous pouvez vous aussi bricoler. Un peu de courage, donc ! En suivant nos conseils, bricoler sera à la portée de vos doigts jusqu’alors gourds et gauches.

Mr Patin, assisté de sa femme, Mme Patin, vont vous faire une démonstration de « la méthode Patin » qui vous donnera envie à coup sûr, de l’adopter. Une célèbre méthode qui permet à tout un chacun de bricoler qu’on soit seul et/ou malhabile.

Hélas, rien ne se passe jamais comme on l'attend!

 

Avec :  Frédérique Moreau de Bellaing

                 Laure Seguette

Et en alternance :     Boa Passajou ou Patrick Girot

Costumes :                   L'atelier du Balcon

Construction décor : Patrick Girot et Boa Passajou

Mise en scène :            Etienne Grebot

Sur une idée de :       Frédérique Moreau de Bellaing

 

Avec le soutien du Conseil Régional de Bourgogne, de la Ville de Beaune, de La Vache qui rue - lieu de fabrique des Arts de la Rue à Moirans en Montagne et l'Artdam. Remerciements : Théâtre Mansart-Crous de Dijon, La Fabrique de Savigny-sur Grosne, la famille Terrand, Guittyon, la Compagnie du Détour.


Ce qu'ils en ont dit :

Pas très loin de la cuisine mythique de Lapin-Chasseur de Macha Makeïeff et Jérôme Deschamps (1989) (…) la célèbre Méthode Patin de bricolage, est d’une efficacité absolue(…) comme chez Buster Keaton, les gags sont réglés  avec une grande précision, et on ne sait jamais trop ce qui va arriver sur le plateau. C’est finalement une leçon portative de philosophie en 55 minutes qui nous est assénée ici. L’objet devient ici dans Bricolez une sorte de sujet inscrit dans la vie sociale: un tableau, une suite de livres et un rouleau de papier peint et qui va très vite acquérir vu l’incompétence de l’humain, une sorte d’autonomie.(…) C’est bien mis en scène, efficace, et souvent brillant.

 

Philippe du Vignal, Le théâtre du blog

 

 

L’Humour est un bricolage avec les mots, un court-circuit langagier. La Farce est un bricolage des situations, un jeu avec l’inattendu. Le Burlesque est le bricolage des gestes, un bégaiement manuel, un faux mouvement qui se rattrape sans cesse pour devenir à terme, improbable, le bon geste(…)Tout glisse et se percute dans un ballet cacophonique, une danse désarticulée, qui vaille que vaille, malheurs après effondrement, réussit tant bien que mal à produire un effet d’ensemble, un équilibre métastable, une cohérence d’incohérences(…)Grand merci à chacun pour cette intégrale de la vitalité comique…tellement minutieuse et calculée qu’elle en paraît aussi improvisée que folle !

 

Jean Lambert, philosophe,

 

 

 

« Comment ne pas hurler de rire devant ces personnages kitch, tout droit sortis des années 50, censés livrer tous les trucs, ficelles et combines propres à faire de tout un chacun des experts en bricolage ? Les ratages grandioses, les gadins et les gnons, allègrement commentés par la voix sentencieuse et haut perchée de Frédérique Moreau de Bellaing, ont ravi les spectateurs présents » Le bien public .

 

 « Un scénario hilarant ». Le journal de Saône et Loire

 

« Valérie Damidot et Stéphane Plazza n’ont qu’à bien se tenir, car les Patins ont de la suite dans les idées.( …) Mr Patin a inventé la méthode pour les personnes seules et malhabiles ». Le JSL.

 

« Un moment de franche rigolade » Le JSL

 

«  A hurler de rire » La Montagne

 

« Le public a ri tout au long du spectacle(…) Un énorme succès » La Renaissance